Quand Vannes offre ses murs à l’art urbain

En escapade à Vannes à la fin de l’été, j’ai bien sûr ouvert grand mes yeux de streetartovore, en quête de trésors à admirer sur les murs de cette si jolie ville du Morbihan. Et je n’ai pas été déçue !

Petit à petit, le street art fait son nid

Les fameux trésors ne se font pas attendre. Nous arrivons dans la ville par le boulevard de la paix. Alors que nous cherchons notre chemin sur le rond-point, deux jeunes femmes nous accueillent.

rone street art vannesCes portraits sont l’oeuvre de l’artiste australien Rone, à ne pas confondre avec l’excellent musicien français éponyme !

l7 matrix street art vannes

Le spectacle commence ! A quelques dizaines de mètres de là, une deuxième surprise de taille m’attend. Dans la cour du collège Jules Simon, un magnifique oiseau signé L7 Matrix s’est posé sur le plus haut mur de l’établissement.

Le passage du Palais des Arts

La suite des réjouissances ne se fait pas attendre. A peine avons-nous attelé notre fidèle destrier sur le parking du Palais des Arts que nous en prenons à nouveau plein les yeux.

street art vannes geky
L’artiste Geky nous accueille avec sa fresque jaune et bleue transformant un triste tunnel en un lieu joyeux et chaleureux.

Le tunnel à emprunter pour rejoindre le centre-ville de Vannes est une merveille !

sly2 street art vannes
L’artiste Sly2 nous livre un clef. Reste à savoir quelle porte elle ouvre…

Cette métamorphose d’un lieu a priori peu avenant, nous la devons à l’association L’Art prend la rue et son festival Vannes et sa street, lancé en 2007.

street art graffiti vannes
Quand Kafé Korsé, Songe, Jefgraffik et Mika s’allient pour transformer un mur.

Geky, Jefgraffik, Mika, Kafé Korsé, Songe, Brez ou encore Dino Voodoo : une poignée de street artistes se sont emparés des murs gris de ce passage pour offrir une véritable exposition d’art urbain aux habitants de la ville et visiteurs de passage.

songe street art vannes
Détails de la fresque réalisée par Kafé Korse, Songe, Jefgraffik et Mika.

Les créateurs de cette excellente initiative ayant ouvert les portes de la ville à l’art urbain ne sont autres que les fondateurs du site Street Art Avenue, Laurent Sanchez et Jérôme Le Franc. C’est aussi grâce à eux que Rone a réalisé ses portraits en 2015.

vannes et sa street art

Les deux passionnés de street art entendent bien faire de Vannes une référence bretonne n’ayant rien à envier à Rennes, et on dirait bien qu’ils vont y parvenir !

jefgraffik mika liliwenn
Les oeuvres de Jefgraffik, Mika (à gauche) et de Liliwenn, sombres et poétiques, s’intègrent parfaitement dans leur décor.
dino street art vannes
Collab signée Dino Voodoo et Brez

Ils ont en l’espace de trois ans réussi à réunir de nombreux artistes, bretons en grande partie mais aussi venus de lointaines contrées.

vannes et sa street 2018
Cette fresque a été réalisée par quatre artistes : Bims, Neist, Aries, Zermi Fugs

Plusieurs des fresques réalisées dans le passage du Palais sont des collaborations réalisées à quatre, six ou même huit mains.

azuli street art vannes
La fresque de l’artiste Azuli joue avec la végétation.

Les univers des artistes et leurs différentes techniques de graff se mêlent subtilement les uns aux autres pour nous offrir une magnifique balade.

jefgraffik timid street art vannes
Une collab signée Jefgraffik et Timid

Toute la diversité du street art et de ceux qui lui donnent vie se révèle au fil des fresques. Une entrée à matière de choix pour un regard novice sur ce mouvement gagnant tant à être davantage mis à l’honneur.

timid street art vannes
Timid (i2g) signe une fresque mêlant graff et manga dont il a le secret.

De l’art sur les terrasses comme sur le port

Ma découverte du street art vannetais s’est achevée en beauté avec deux portraits. Le premier habille le mur de la terrasse du bar les Valseuses. Il s’agit du trompettiste Frédéric Lemaire, qui joue depuis quelques mois avec le groupe vannetais So Groove.

street art vannes valseuses

Réalisée cet été dans le cadre du festival Jazz en ville, l’oeuvre est le fruit de la collaboration de deux artistes : Yves Le Mouellec, un photographe, et Rodolphe Paulot, un graphiste.

J’aurais pu manquer le second portrait si je n’avais pas eu vent de son existence quelques jours plus tôt grâce à la magie d’Instagram.

oox tabarly street art vannes

C’est sur le sol qu’elle se cache, celui du port de Vannes. Un portrait d’Eric Tabarly réalisé par l’artiste OOX se dessine en anamorphose sur la grille d’aération d’un parking sous-terrain. Un très bel hommage au navigateur mort en mer voilà 30 ans.

Quelques heures passées à déambuler dans les rues de Vannes ne m’ont bien sûr pas suffi pour découvrir toutes les richesses du street art vannetais. Ma prochaine escapade à Vannes me réservera sans aucun doute son lot de surprises.


Si je m’y rends avant 2020, j’aurai alors une chance de découvrir le projet Dédale, cet ancien bâtiment administratif désaffecté dont les 3000 mètres carrés couverts de graffs sont accessibles au public depuis le 29 septembre dernier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s