Le boulevard Vincent Auriol, un musée à lui seul

M’y voilà enfin, dans le tant attendu 13e arrondissement ! Et je ne me sens plus de joie !

Le street art taille XXL

Ici, pas besoin de scruter chaque bout de mur à la recherche d’une trace de peinture. L’art s’affiche en format XXL dans le 13e, partout, dans tous les quartiers et dans toutes les rues. Bon, j’exagère peut-être un peu. Mais pas tant que ça.

street art paris 13 pantonio harrington
Les oiseaux de Pantonio viennent de se poser aux côtés de la fresque « Etreinte et lutte » signée Conor Harrington.

Entre les fresques immenses du quartier Chevaleret et les petites rues de la Butte aux Cailles : cet arrondissement est bien sûr incontournable. Il recèle des dizaines et des dizaines d’oeuvres.

bom k street art graffiti paris 13
A la sortie du métro Nationale, la petite graffeuse de Bom K nous invite dans ses rêves.

C’est à celles du boulevard Vincent Auriol (mais aussi celles que l’on peut admirer depuis le boulevard) que je consacrerai ce premier article sur le street art dans le 13e.

Un boulevard transformé en musée

La Galerie Itinerrance travaille depuis plusieurs années aux côtés de la Mairie du 13e pour transformer le quartier. Le résultat de cette collaboration s’admire évidemment bien mieux qu’il ne se décrit. Il est exceptionnel.

obey giant street art paris 13
Ce portrait a été peint par Obey Giant au croisement du boulevard Vincent Auriol et de la rue Jeanne d’Arc.

De Shepard Fairey (alias Obey Giant) à Invader en passant par Seth, Christian Guémy, Dface ou encore INTI : des street artistes connus, reconnus (et rereconnus) venus du monde entier ont été invités à s’emparer des façades de nombreuses tours.

shepard fairey c215 street art paris 13
Christian Guémy (C215) et Shepard Fairey subliment les murs tristes d’une tour à l’angle du boulevard Vincent Auriol et de la rue Nationale.

Je l’avoue, je n’avais pas attendu si longtemps pour admirer certaines des superbes fresques faisant du 13e l’arrondissement du street art parisien, s’il faut en choisir un. Plusieurs des photos illustrant ce post ont été prises à la fin de l’hiver, en témoignent les branches encore nues des arbres.

street art paris 13 inti
L’artiste chilien Inti a signé plusieurs fresques dans le 13e, dont cette sublime Madre.

Une balade street art sans quitter le métro

Je lui dédie un article rien qu’à lui car le Boulevard Vincent-Auriol est à lui tout seul un magnifique parcours.

david de la mano street art paris 13
Au loin, une oeuvre signée David La Mano. Les artistes Invader et Cost ont apporté leur touche finale.

La ligne 6, aérienne, permet de découvrir une vingtaine d’œuvres sans même avoir besoin de sortir du métro.

dface street art paris 13
Ce baiser signé Dface trône sur la façade de l’une des tours de la place Pinel.

Parmi elles, la plus grande jamais réalisée par Invader. Son immense Dr House pixelisé s’affiche sur l’un des murs de l’hôpital de la Salpêtrière depuis l’été 2016, au niveau de la station Chevaleret.

invader dr house paris 13

La façade de l’artiste MAYE est à mes yeux l’une des plus belles du boulevard. Avec un indéniable talent et beaucoup de poésie, il apporte un peu de sa région natale, la Camargue, au cœur du 13e arrondissement.

maye street art paris 13

Un peu plus loin, de l’autre côté du boulevard, les oeuvres de Seth et FAILE rivalisent elles aussi de beauté et de poésie.

seth faile street art paris 13

L’enfant de l’un et la danseuse du second offrent une superbe perspective au croisement du boulevard Vincent Auriol et de la rue Jeanne d’Arc.

seth street art paris 13

La collection d’art urbain s’agrandit

Le projet Street Art Paris 13 a été lancé en 2010. Depuis, chaque année, de nouvelles fresques viennent compléter la collection de cette galerie à ciel ouvert.

Voilà quelques semaines, l’artiste portugais Pantonio a déposé de magnifiques oiseaux au-dessus du Carrefour Express. Ses créatures tout en mouvement subliment la perspective déjà offerte par la Madre d’Inti et les lutteurs de Conor Harrington.

street art paris 13 vincent auriol

Dface, à qui l’on doit aussi le baiser de la place Pinel, a également achevé au printemps une nouvelle oeuvre.

dface street art paris 13 vincent auriol

Mais le boulevard Vincent Auriol, ce n’est pas seulement ces façades gigantesques, c’est aussi tout un espace, sous le métro, offert aux street artistes.

christian guemy c215 paris 13

Les arcades de cette partie aérienne de la ligne 6 offrent en effet elles aussi des supports de choix pour de nombreux graffeurs. Christian Guémy, déjà très plébiscité dans le quartier, nous y offre un nouveau portrait.

gondek street art paris 13
L’artiste Gondek s’offre, et surtout nous offre, un tryptique à Nationale.
malpegados street art paris 13
Le Chilien Malpegados, connu pour ses sympathiques créatures mi-animales mi-humaines, signe un joli renard.

Un peu plus discrètes certes, et éphémères, ces œuvres contribuent elles aussi à faire de ce quartier un temple du street art parisien.

pimax street art paris 13
Pimax a lui aussi réalisé une fresque sur le boulevard Vincent Auriol
moyoshi street art paris 13
L’artiste Moyoshi a réalisé plusieurs fresques sous les arcades du métro, boulevard Vincent Auriol.

3 commentaires Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s